les pipelettes au jardin Index du Forum

les pipelettes au jardin
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


Du temps au potager pour un moral toujours au beau fixe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les pipelettes au jardin Index du Forum -> Potager -> Entretien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FAREWELL


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 109
Localisation: Pays de Thelle - Oise - en Picardie
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 25 Juil - 08:21 (2008)    Sujet du message: Du temps au potager pour un moral toujours au beau fixe Répondre en citant

Du temps au potager pour un moral toujours au beau fixe


| RONCHIN |
Une quarantaine de jardiniers cultivent leur parcelle au pied de l'autoroute, à l'entrée de la ville. Pour beaucoup c'est un loisir, pour d'autres une obligation. Bienvenue dans ces coins de nature qui font aussi pousser les liens humains et les souvenirs.


« Vous aimez les fèves ? Tenez, prenez aussi des oignons, vous mettez le tout dans un couscoussier avec une tomate et, quand on se reverra, vous m'en direz des nouvelles ! ». Aïssa est à la fois jardinier, cuisinier et thaumaturge. Sur sa parcelle de 200 m², le retraité de 64 ans fait pousser les quatre saisons à foison. Les fines herbes raffolent de ses bordures. La coriandre, pourtant peu amène dans les contrées septentrionales, étale à son aise ses vertes feuilles. Ses voisins : des navets blancs en forme de carottes.
Ici, on révise sa biodiversité. On met les mains dans la terre.
Un bienfait pour Aïssa qui y descend « deux à trois fois par semaine » de son appartement lillois. « Tous les jours, au moins une heure », pour ce père de famille, deux parcelles plus loin. « Je travaille dans le nettoyage, je commence tôt, alors en été, je passe tous mes après-midis ici ». Indispensable pour donner ces légumes « plus naturels » à ses quatre enfants. La semaine, il bêche, il bine, il sème puis il récolte. « J'aime bien le jardinage, même si c'est une contrainte. On peut cultiver pour seulement 30 E par an, ce serait dommage de ne pas en profiter », souffle le papa.
La parcelle est le poumon vert de la famille. « Aujourd'hui, on a fait un barbecue, avec un sandwich à la merguez », se régale Mohammed, 6 ans. C'était la première fois que la famille prenait ses aises au jardin, un jour férié. En fin d'après-midi, les parents, la belle-mère, les enfants, tout le monde a mis la main à la cueillette des petits pois. La maman insiste : pas question de repartir sans les salades. La convivialité est aussi une culture maison.
Un peu plus loin, Marie-Line fait visiter son coin de terre à Évelyne, une amie. Cette dernière s'extasie : les lignes de plants de tomates sont impeccables. pas une mauvaise herbe. « J'y ai passé la matinée avec mon père », confie la jardinière de 46 ans.
Quand Marie-Line se rend sur sa parcelle, c'est un peu comme si elle partait en pèlerinage. « Mon mari aimait cet endroit, il adorait jardiner. Jean-Pierre n'en a profité qu'un an, car il est décédé il y a deux ans », confie la jeune veuve. « Pour lui, je continue à l'entretenir du mieux que je peux. » Pas facile quand on travaille et qu'on vit seule. « Je ne cultive plus de pommes de terre, ou de carottes, trop d'entretien. » Marie-Line a adapté ses semis à sa situation familiale. « J'ai planté des tomates, des haricots : je n'ai qu'à me baisser pour les récolter ». Les petits pois, elle en donne des paniers entiers à ses amis, en congèle pour ses enfants. Et pour la génération d'après, elle vient d'installer un salon de jardin, près du cabanon. En espérant, cette année, ne pas être vandalisée : « En 2007, ils avaient cassé la serre qu'avait construite Jean-Pierre. Maintenant, j'y ai mis des fleurs ». Quand il fait beau, Marie-Line s'assoit dans son jardin et regarde pousser les glaïeuls. Ils fleuriront bientôt la tombe de Jean-Pierre dont l'esprit plane toujours sur le jardin. •

PAR MARIE VANDEKERKHOVE

villeneuvedascq@lavoixdunord.fr PHOTOS LA VOIX
vendredi 18.07.2008, 05:01 - La Voix du Nord


Des histoires simples.
Des drames aussi.

Le jardinage devient de plus en plus une nécessité économique..
Un besoin de naturel pour d'autres.
Un hobby passionnant pour la plupart. d'entre nous.

Le premier loisir pratiqué par nos concitoyen.
ça se passe comme çà du coté de l'autoroute.


Bienvenue Chez les Ch'tis..
W.S.




_________________
Il n'est pas de rose blanche que n'effleure à son heure un rien de poussière.
(Nicéphore Vrettakos)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Juil - 08:21 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
chaktiti


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2008
Messages: 1 075
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 25 Juil - 14:34 (2008)    Sujet du message: Du temps au potager pour un moral toujours au beau fixe Répondre en citant

Oui, très bien ces témoignages de jardins ouvriers! Il y a en aussi dans ma chtite ville et même des jardins du cœur ( des resto du coeur) pour réinsérer des personnes en situation précaire... hélas le nouveau maire veut déplacer ces jardins maintenant que la terre est bien travaillée comme il faut!   Evil or Very Mad
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:05 (2017)    Sujet du message: Du temps au potager pour un moral toujours au beau fixe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les pipelettes au jardin Index du Forum -> Potager -> Entretien Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua